• herbes à cultiver

    Vous avez un rebord de fenêtre, un peu de temps et un goût prononcé pour les herbes et les épices ? Ne cherchez pas plus loin, voici les herbes les plus faciles à cultiver à la maison. Avec un goût unique et de multiples avantages santé, vous allez regretter de ne pas l’avoir fait plus tôt.

    Certaines de ces herbes, comme le basilic, ont besoin de beaucoup de lumière du soleil et doivent être placées sur le rebord de la fenêtre ou dans un endroit ensoleillé, mais la plupart de ces plantes peuvent être cultivées dans des endroits plus ombragées, donc en intérieur. Cependant, les plantes produisent de la chlorophylle grâce au soleil, alors essayez de les exposer de temps en temps.

    Après avoir lu cet article, vous verrez différemment ces herbes que vous utilisez pour parfumer vos plats. Les 7 plantes ci-dessous ont des propriétés médicinales, elles sont antioxydantes ou anti-inflammatoires et peuvent parfois aider à combattre différentes maladies.

    Quelles herbes choisir selon vos besoins ?

    Basilic : antibactérien, anti-stress, combat le rhume et les infections, soulage la gorge et les sécrétions de mucus.

    Coriandre : antioxydant, antibactérien, antifongique, détoxifiant, bon pour la santé du cœur et le contrôle de la glycémie.

    Persil : anti-inflammatoire, antibactérien, facilite la digestion, prévient les infections de la vessie, combat la mauvaise haleine.

    Mélisse : anti-anxiété, aide à la digestion et au sommeil, antibactérien, combat le rhume et la fièvre.

    Ciboulette : réduit le cholestérol et la pression artérielle. Les avantages des oignons, les larmes en moins !

    Gingembre : anti-inflammatoire, prévient le rhume et la grippe, aide à la digestion, soutient le système cardiovasculaire.

    Menthe : antibactérienne, aide à la perte de poids et à la digestion, détoxifie, prévient le cancer et blanchit les dents.

     

    Comment les cultiver chez soi ?

    Ces plantes ont des besoins différents en matière d’ensoleillement, mais elles ont toutes besoin d’un pot adéquat. Assurez-vous d’avoir un contenant qui retient l’eau tout en la drainant correctement pour qu’elle ne stagne pas à l’intérieur. Une fois que vous avez le bon pot, vous êtes prêt à commencer le jardinage.

    Basilic

    Le basilic est une plante qui pousse assez facilement, à condition d’avoir un bon drainage et beaucoup de soleil. Elle doit être donc être placée sur une fenêtre bien exposée.

    Les engrais à libération lente sont importants pour la pousse, ainsi que l’arrosage (surtout par temps chaud). La meilleure façon de faire pousser du basilic est de commencer avec un plant. Si vous cultivez des graines, vous aurez juste à attendre un peu plus longtemps pour obtenir des résultats.

    Coriandre

    La coriandre aime les températures un peu plus froides que la plupart des herbes. Trouvez donc une fenêtre à l’Est ou à l’Ouest de préférence. C’est une plante qui pousse toute l’année si elle est dans un terreau à drainage libre. Vous n’avez qu’à l’arroser.

    Un arrosage approfondi est plus important qu’un arrosage fréquent, alors assurez-vous que l’eau passe par les trous en dessous chaque fois que vous arrosez. Vous ne devez arroser que quand le sol est sec et dur, ce qui arrive plus fréquemment en été. Enfin, la coriandre n’aime pas être transplantée, si vous commencez à l’intérieur, restez à l’intérieur et ne changez pas de pot.

    Persil

    Le persil est une excellente source de vitamine C et de fibres. Trouvez une fenêtre orientée vers le sud où l’herbe peut profiter de 6-8 heures de soleil par jour. Tournez le pot assez régulièrement pour que la plante ne penche pas vers le soleil.

    Le persil peut flétrir s’il est trop arrosé, mais cela arrive rarement dans un endroit ensoleillé. S’il fane, le plus probable est que votre pot n’ait pas un bon drainage. Si vous remarquez que les feuilles sont plus sèches, mettez le pot sur quelques cailloux pour permettre le drainage de l’eau. Les cailloux retiennent bien la chaleur et peuvent, avec de l’eau, créer l’humidité tant recherchée.

    Plantez le persil dans la cuisine car il adore la vapeur et l’humidité créées par la cuisson.

    Mélisse

    Cette plante n’est pas trop exigeante sur la lumière du soleil, mais essayez de la placer dans un endroit où elle peut recevoir au moins 5 heures de soleil direct. Sinon, ce n’est pas grave, votre plante devrait bien pousser sous un faible éclairage. Elle a juste besoin d’un drainage adéquat et d’être arrosée régulièrement, jusqu’à trois fois par semaine, mais surtout pas tous les jours.

    Une fois qu’il est temps de récolter, ne jamais couper plus de 25% des feuilles à la fois. Si les feuilles commencent à dorer, cela pourrait signifier que la plante est dans un endroit trop froid, qu’elle reçoit trop de soleil ou pas assez d’eau.

    Ciboulette

    Selon les conditions, vous pouvez avoir de la ciboulette toute l’année. Commencez avec un plant déjà fait, surtout si vous êtes néophyte en jardinage, parce que les germes sont minuscules et peuvent prendre beaucoup de temps avant de pousser.

    La ciboulette aime le soleil et ne doit pas être arrosée lorsqu’elle est sèche au toucher. Toute fenêtre ensoleillée fera l’affaire. Remplissez un pot en argile avec du terreau pré-humidifié. Étalez les semences et couvrez avec un centimètre de terreau pré-humidifié. Placez dans un endroit ensoleillé.

    Vous pouvez humidifier les semences jusqu’à germination avec un vaporisateur d’eau.

    Gingembre

    Un peu plus épicé que le reste, le gingembre déteste le froid, le soleil direct et les vents forts – il est donc idéal en intérieur. Cette racine pousse généralement sous les auvents ombragés d’arbres tropicaux, mais en intérieur, elle peut pousser presque partout tant qu’il ne fait pas chaud et ensoleillé.

    Plantez les rhizomes (ou racines) à quelques centimètres de profondeur dans un mélange de compost et de terreau, et évitez les courants d’air froids venant des portes ou des fenêtres ouvertes. Une lumière indirecte et environ 21°, voilà tout ce dont le gingembre a besoin !

    Le meilleur moment pour récolter est quand les feuilles sont mortes. Cela prend jusqu’à 10 mois, mais en vaut totalement la peine.

    Menthe

    Difficile de trouver des conditions dans lesquelles la menthe ne peut pas pousser. Cette plante aime le terreau et l’eau ordinaires. La plupart des variétés de menthe poussent de manière sauvage avec seulement un peu de soleil, alors mettez cette plante partout dans la maison où vous voulez un peu de verdure et un parfum rafraîchissant !

    http://www.santeplusmag.com/


    votre commentaire
  • Depuis 2008, j'avais fait une demande, et je n'y croyais plus !

    Avec un blog en attente de belles images sur le jardinage.

    Et je viens de recevoir un courrier,

    me demandant si je voulais toujours un jardin,

    Pardi qu'elle question !

    Donc je vous donne le Pdf de ma nouvelle association : Lien 

    Enfin tout vient qui sait attendre,

     et nous sommes plusieurs mamies impatientes

    d'avoir de bout de jardin pour aussi se détendre,

    Donc affaire, à suivre bientôt avec nos photos ,

    nous serons près de bord de seine !

    Avec une association pour nous aider à démarrer !

    Enfin ma demande de jardin  arrive avec ma commune !

     


    2 commentaires
  • Cultiver ses légumes sans eau, c’est le défi réalisé par ce Français depuis 30 ans !

    Faire pousser des légumes sans une goutte d’eau, cela semblait mission impossible. Pourtant, c’est ce que fait Pascal Poot à longueur de saisons, même en temps de sécheresse. Les scientifiques agronomes en sont stupéfaits.

    Pascal Poot cultive trois hectares près de Béziers dans le sud de la France. Sa méthode : bannir tout ce qui est artificiel et revenir aux sources de l’agriculture, faire comme du temps où les paysans ne disposaient ni de pesticides, ni de systèmes d’irrigation, ni d’aucun produit chimique.

    «Depuis trente ans, j’ai commencé à faire de la sélection moi-même et à faire en sorte que les plantes apprennent à résister par elles-mêmes aux maladies.

    Et ça marche», explique le cultivateur.

    Grâce à cette méthode vieille comme le monde, Pascal Poot n’a même plus besoin d’arrosoir.

    Canicule ou pas canicule, il ne verse pas une goutte d’eau sur ses terres.

    Il ne fait que planter des graines et revenir trois mois plus tard pour la cueillette.

    La chaîne française France 2 est allée à la rencontre de ce paysan autodidacte qui bluffe tant le monde agricole.

     

    Eduquer les légumes pour leur apprendre à se défendre eux-mêmes

    « Pourquoi les agriculteurs et les jardiniers se donnent-ils tant de mal à cultiver leurs légumes alors qu’à côté les mauvaises herbes poussent facilement sans rien exiger ? »

    C’est sur la base de ce constat que Pascal a développé une méthode qui lui permet aujourd’hui de cultiver et de sélectionner ses tomates sans arrosage (ou uniquement à la plantation) ni utilisation de produits phytosanitaires.

    Monsanto  va-t-en ! beurk


    votre commentaire
  • Le verger carrousel de la vie – Documentaire complet 2014

    Tout au long de l’année, le verger est un lieu débordant de vie.

    Un paradis secret façonné de main humaine, et que la nature se réapproprie, au fil des saisons et des récoltes.

    Dans un splendide verger en bordure du Jura souabe, on découvre un étonnant microcosme peuplé d’une infinité d’espèces sauvages qui savent tirer profit de ses merveilles :

    les fruits tombés font le bonheur de mulots et des papillons migrateurs, tandis qu’en hiver, les bourgeons des branches élaguées profitent aux chevreuils affamés.

    Au printemps, ce petit monde reprend vie, avec une stupéfiante profusion de couleurs : l’éclat des fleurs de cerisiers, pruniers, pommiers ou poiriers, offre la promesse d’une bonne récolte et les abeilles ne sont pas les seules à en convoiter le nectar…

     

    Fait pour vivre autrement ! cool


    votre commentaire
  • Ce mode culture m'intéresse à faire chez moi dans mon appartement,

    l'investissement de base se fait avec des tubes d'aquarium

    et une pompe à eau.

    voici un tutorat déniché sur le net : http://www.cannaweed.com/topic/75235-tuto-systeme-hydro-evolutif-home-made-by-thc/

    et également  ce site : http://www.culture-hydroponique.com/

    une vieille penderie en plastic fera l'affaire chez moi , dans l'une de mes pièces

    SUPERBOX MYLAR 60x60x160cm

    celle- ci est équipé, mais on peut tout aussi bien en bricoler une !

    ce type de penderie est facile à monter et à placer , il faut  en récupération :

     2 Passages de gaine latéral pour réflecteurs vitrés type XtraCool, CoolTube...
    - Logement pochette lightproof pour vos instruments de mesures :)
    - Triple Intractions passives et modulables
    - Intérieur Mylar 95% réflection
    - Piscine 100% étanche au sol NEW MAINTENANT FOURNI EN MYLAR
    - Barres de fixation intérieur pour vos lampes, brasseur d'air...
    - Toile et zip haute qualité

    un autre version est mise sur mon forum avec ses tutorats : 

    voilà, j'ai retrouvé mon lien pour me mettre à la culture dans mon appartement , je vous donne les pages de tutorat :

    [url=Etape 1 : Pr%C3%A9paration des bouteilles d%E2%80%99une windowfarm]

    Etape 1 : Préparation des bouteilles d’une windowfarm[/url]

    http://www.transition-verte.com/etape-2-decoupe-des-bouteilles/

    http://www.transition-verte.com/etape-3-assemblage-et-suspension-dune-windowfarm/

    http://www.transition-verte.com/etape-4-systeme-darrosage-dune-windowfarm/

    http://www.transition-verte.com/etape-5-mise-en-route-de-la-windowfarm/

    Système d'arrosage :

    http://www.transition-verte.com/etape-4-systeme-darrosage-dune-windowfarm/

    Quelle pompe choisir :

    http://www.transition-verte.com/quelle-pompe-a-air-pour-votre-windowfarm/

    Quand à la pompe ,je la cherche, mais j'ai une petite idée, je vous en parlerai plus tard !

    ça ne m'a pas empêché de mettre des fraises sur mon appuis de fenêtre, je n'ai pas de voisin en dessous ,

    ouf ! cette fois j'ai choisi des fraises grimpantes !

    Un bon halo de verdure sur cette fenêtre qui sera celle de mon atelier et mes plantes aromatiques, poussent bien sur l'autre versant de ma fenêtre de chambre.

    Il me reste encore la cuisine jardin à équiper cette semaine !

    Avec des petites tomates cerises, hum, je vais me régaler ! 

       

    et pour faire plus simple en  bouteilles et avec de la terre :

    Le temps des fraises

    Encore des astuces de récupérage 

    Les fraises que l'on cultivent

    soit même ont un goût d'amour !


    votre commentaire
  •  Le blog reprend son cours avec le printemps comme promis !

    Avec quelques surprises, des petites innovations techniques pour mieux protéger et faire pousser nos plantes ainsi que les arbres.

     

    Merci à Evy pour cette magnifique création en flach !

     


    2 commentaires
  • un petit bonjour de mars

    Je reviens bientôt pour le printemps,

    animer mon blog ,

    bisous, portez vous bien !


    votre commentaire
  • Le micro-jardin, comme son nom l’indique, est un tout petit jardin qui permet aux habitants, majoritairement issus des villes, de récolter chaque jour des légumes frais pour une consommation familiale.

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

     

    Et éventuellement, pour une vente des excédents au voisinage.

    Mais comment cela fonctionne-t-il ?

    Le micro-jardin est-il seulement un effet de mode pour des citadins en mal de verdure ? Zoom sur les micro-jardins.

    Le micro-jardin ou l’art de cultiver hors sol

    Dans la majorité des cas, le micro-jardin se conçoit hors sol. Cela permet de remédier efficacement à l’absence de terres cultivables au sein des habitations des villes.

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

    La technique est simple. Elle consiste à cultiver des légumes sur un substrat composé de 40% de coque d’arachide40% de balle de riz* et 20% de latérite*.

     
     

    Et cela, sur une table de culture construite à partir de bois de vieilles palettes ou dans de multiples autres types de récipients de récupération tels que vieux tiroirs, cuvettes émaillées chinées en brocantes, caisses à vin etc.


    A noter que les micro-jardins fonctionnent en cycle fermé, ce qui permet d’économiser l’eau. Par ailleurs, la fertilité du substrat peut être enrichie par un apport de compost fabriqué à partir des ordures ménagères.

    Le micro-jardin a de multiples avantages

    L’un des premiers atouts du micro-jardin est sa taille !

    Il prend en effet peu de place et nécessite moins d’eau que les cultures conventionnelles pour son entretien.

    Il demande également moins d’efforts physiques et moins de temps pour son développement.

    Et pourtant, il est possible d’y cultiver une vaste sélection de produits : des légumes comme la laitue, le chou, la tomate ou encore l’oignon et des plantes aromatiques telles que la menthe ou encore le basilic.

    Le plus : ces produits sont sains puisque de fait le micro-jardin exclut l’utilisation de pesticides chimiques dangereux pour l’homme et son environnement. Le micro-jardin permet donc d’avoir à disposition des légumes frais à proximité et de varier l’alimentation.

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

    Il faut savoir qu’un micro-jardin absorbe environ 2 litres d’eau par jour et par m2.

    Il se confectionne de préférence avec du matériel recyclé, tel que vieilles bassines, pots usagés, jutes de bois etc.

    Il valorise les matériaux locaux comme la balle de riz, la coque d’arachide, les copeaux de bois et le compost, qui sont biodégradables.

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

    Le micro-jardin peut être installé à proximité, dans une courette ou même sur une terrasse.

    Il est décoratif et s’adapte aux différents contextes : familles à faibles ressources, couple citadin etc.

    Micro-jardin : un potentiel intéressant

    Les recherches menées par la FAO 

    (Organisation de la nourriture et de l’agriculture) montrent qu’un micro-jardin traditionnel bien entretenu de 1 m2

     peut produire jusqu’ à 200 tomates par an.

     

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

     

    Mais aussi, 36 têtes de laitue tous les 60 jours10 choux tous les 90 jours et 100 oignons tous les 120 jours. Les plantes aromatiques telles que la menthe par exemple peuvent être récoltées en continu.

    Pratiquement toutes les espèces et variétés maraîchères peuvent être cultivées dans un micro-jardin.

    Le micro-jardin : peut-il répondre à nos attentes ?

    Selon une enquête réalisée en ligne du 20 au 22 mars 2013*, plus de la moitié (63%) des français qui ne disposent pas de jardin ou de balcon déclarent qu’ils aimeraient avoir leur propre jardin, dont 37% tout à fait.

    Les principaux avantages identifiés du jardin sont la possibilité de produire soi-même des fleurslégumes et fruits.

    Enfin, lorsqu’on leur propose différents types de « jardin idéal », les Français se tournent davantage vers des dimensions pragmatiques et sociales que vers l’esthétique ou l’écologie, préférant un jardin utile, qui produit des fruits et légumes (28%) qu’un jardin décoratif (11%).

    Le micro-jardin : un accès au plus grand nombre

     

    Au regard des avantages du micro-jardin, nul doute que ce dernier va connaître dans les années à venir un succès croissant. Sa praticité, sa facilité de création et d’entretien et son côté écologique répond à bon nombre d’attentes.

    Micro-jardin : la tendance de demain ?

    Seul petit bémol que l’on pourrait noter : son rendement, qui pourrait ne pas répondre aux besoins de grandes familles.

    Mais, le micro-jardin peut être allié à d’autres techniques telles que la culture en pot, en bacs ou encore en jardinières etc.

    Et vous, qu’en pensez-vous ?

    Etes-vous tentés par l’aventure du micro-jardin ?

    Ce texte m'a vraiment inspiré pour en construire un de mini jardin !

    et surtout pour moi qui ne mange pas de viande , de rester en bonne santé !

    Portez-vous bien avec mes informations sur mes 2  blogs : http://equilibre-de-vie-2.blog4ever.com/

                         et http://equilibre-de-vie-2.blog4ever.com/

    Mes autres blogs sur d'autres sujets vont être déplacé ici,

    dès que je serai mieux me servir celui de Passions-jardin.

    Avec la même déco , si j'arrive à la remettre ?

    http://equilibre-de-vie.blog4ever.com/nos-bannieres

    C'est surtout pour mes forums qui n'ont plus beaucoup d'activités que j'aimerai trouver du monde , celui qui se nomme Lemergence est fait pour le stockage des images pour les graphismes, je n'arrive pas à tout assumer toute seule !

    Alors vous êtes tous et toutes les bienvenues.

     

     


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique