• Accueil,

    Accueil, blog en pose jusqu'au printemps

    Bonne année 2017 !


    il faut une fleur pour faire le monde  

     

    Un retour dans l'enfance avec les Poppys

    Le jardin apprend aux enfants le respect de la nature ,

    Les petits sont toujours émerveillés devant une fleur qui pousse,

    Nous allons partager ces moments entre nous ! 

    Et en plus avec des enfants,

    pour leur apprendre le respect de la nature.

     

     

  • La technologie des orgonites a été développée par Don Croft et sa compagne, en se basant sur des découvertes et des recherches de Wilhelm Reich sur l’orgone.

    1. L’Orgone ( ou l’éther, la force de vie, le prana, le chi )

    Selon Wilhelm Reich, « l’orgone est l’Energie Vitale Primordiale de l’Infini Créateur (qui porte autant de noms qu’il y a de sociétés humaines).

    C’est l’Energie de l’Esprit de Vie qui crée et anime inlassablement la Création.

    Créateur & Création sont indissociables.

    Créateur est la polarité positive (émettrice) et Création la polarité négative (réceptrice) d’un Même Etre. Notre Terre est imprégnée de cette Energie en perpétuel mouvement  et tous ses règnes le sont aussi. Création (Matière, visible) est la Contrepartie Physique de Créateur (Esprit, invisible).

    La Nature et l’Orgone

    Ce qui bénéficie à notre Nature  est imprégné d’Orgone et la génère aussi, dans les réalisations matérielles comme dans les sentiments et les pensées.

    Et ce qui lui est contraire souille et détériore l’Orgone sur ces mêmes plans. »

    Pour résumer, l’Orgone peut être :

    Ø  Pure et vibrante: bénéfique au vivant (POR)

    Ø  Détériorée : néfaste au vivant. (DOR)

    W. Reich parlait d’Orgone positive (POR: Positive Orgone) ou négative, morte (DOR: Dead Orgone).

    2. Les destructeurs de l’Orgone

    Les trois problèmes suivants peuvent être résolus grâce à l’Orgonite que vous allez découvrir. Si vous ignorez tout ou partie des autres problèmes, vous pourrez faire vos propres recherches et contribuer à l’enrichissement des connaissances propres à cette technologie.

     

    2.1. Les “chemtrails” (de l’Anglais “chemical trails”: traînées chimiques)

    En bref: partout sur la planète, des avions répandent des substances  certaines sont classifiées: poisons très dangereux.

    Ces tracés ou traînées ne s’effacent pas.

    Contrairement aux contrails, les chemtrails s’étirent, puis se mélangent, recouvrant peu à peu le ciel d’un voile blafard. Ces pratiques sont illicites et clandestines puisque:

    Ø   Personne ne nous a demandé notre avis.

    Ø  Elles n’ont jamais été annoncées officiellement…

    Qu’en déduire?

    Les preuves sont aujourd’hui irréfutables et bien documentées, la question n’est plus: “Est-ce vrai?”, mais plutôt: “Comment résoudre ce problème de chemtrails?”.

     

    2.2. les tours, antennes-relais, stations… de la téléphonie mobile

    Elles émettent des micro-ondes, notamment de Très-Hautes Fréquences pulsées en Très-Basses fréquences, qui perturbent les champs magnétiques naturels, brouillent les ondes du cerveau des

    mammifères (rappel: que nous sommes) et dégradent leurs défenses immunitaires… Entre autres.

     

    2.3. HAARP: High-frequency Active Auroral Research Program

    En gros, c’est un programme officiel militaire de recherches sur les Hautes-Fréquences. L’installation mère, la plus connue, est en Alaska.

    D’autres installations / relais sont disséminés partout sur la planète.

    Activités principales: expériences climatiques (déclenchement ou accélération de catastrophes “naturelles”); Contrôle Mental .

    Ces technologies détériorent l’Orgone originelle et, par extension, la planète et tous ses règnes biologiques.

    3. Les différents types d’orgonites et leurs applications.
    3.1 Quelques informations essentielles avant de fabriquer ses propres orgonites.

    Celles-ci sont principalement composées de quatre éléments  :

    Ø  Un ou plusieurs cristaux de quartz (qui va transmuter les énergies et les réémettre amplifiées positivement)

    Ø  D’autres pierres apportant différentes propriétés à votre orgonite.

    Ø  Du métal (différents types et tailles, celui-ci doit se charger de collecter les ondes électromagnétiques de son environnement)

    Ø  De la résine (epoxy, polyester ou du sucre, celle-ci va servir de matrice et va se charger de transférer la composante électrique au quartz)

    Règles à toujours respecter lorsque vous fabriquez des orgonites :

    Ø  respecter l’équilibre à 50 % de métal et 50 % de résine.

    Ø  Ne jamais oublier le quartz de volume adéquate afin de pouvoir traiter tous les CEM collectés. (sans cela votre orgonites pourrait être saturée d’un surplus de CEM négatifs, et de ce fait devenir nocive.)

    Petites astuces pour les motivés :

    Ø  Huilez vos moules, surtout si ceux-ci sont en métal ou en verre.

     

    3.2. Le TowerBuster  ( TB )

    En août 2002, Don Croft fabriqua son premier Tower-Buster (TB): 90ml environ du mélange résine et particules métalliques, additionné d’un cristal de quartz. C’est tout. Et c’est puissant.

    Le TB a les mêmes applications que la HHG (ordinateur, tv…).

    Il est surtout utilisé pour neutraliser la nocivité des ondes émises par les tours/antennes-relais de la téléphonie mobile, les bornes Wifi… Un ou deux TBs neutralisent une grosse tour cellulaire.

    Un seul TB suffit pour une antenne, mais plus, c’est mieux, car les villes en sont saturées (souvent camouflées en trompe-l’oeil sur les clochers des églises, les façades, ou déguisées en arbres. Des antennes “de téléphonie mobile” sont même érigées dans les déserts et l’Himalaya.

    Le TB se veut l’outil par excellence du guerrier éthérique. Il est idéal pour le ‘gifting’ et les missions sur le terrain.

    Petit, efficace et surtout économique à construire, il s’agit essentiellement d’une version réduite du HHG. Autrement dit, d’un HHG dont les composantes et ingrédients sont réduits au strict minimum tout en demeurant un appareil des plus efficaces.

    Son efficacité réside dans sa facilité de construction et de déploiement. Il est possible de couler environ 50-60 TB ou plus avec un gallon de résine, pour un coût de revient de moins d’un dollar pièce.

    Le Tower-Buster est une simple masse d’Orgonite, de relativement petite taille, et de forme qui peut varier.
    Il contient généralement un petit cristal principal, et quelques autres ajouts simples.
    Comme son nom l’indique, francisé rustiquement Fourre-Tour, il est utilisé pour agir sur les émissions des tours de communications. Non pas pour empêcher les dites “communications”, mais pour rendre le signal que la tour émet le moins nocif possible pour nous et l’environnement. Il peut toutefois être employé à diverses autres fins, la définition la plus concrète de L’Orgonite dite “passive” (comme les Tower Buster) étant: filtre énergétique.

    Fabrication

    Matériel nécessaire:

    ·      Cristal de quartz de petite taille ( 2,5 à3 cm pas de pointe nécessaire)

    ·      Résine (epoxy, polyestere ou sucre)

    ·      Copeaux de métal

    ·      Moule à mufin de 3 ou 5 oz (3oz est égal à 90cc) en format de 6 ou 12

    Lorsqu’on utilise la résine de polyester, il n’est pas nécessaire d’utiliser un agent de démoulage comme de l’huile, vaseline ou de la silice en aérosol, car la résine rétracte lorsque qu’elle durcit.
    Cependant, il peut être utile d’ajouter un lubrifiant pour prolonger la vie des moules.

     

    1.  Remplir les moules de flocon de métal de moitié y disposer le quartz au centre, le quartz n’a pas besoin d’être positionné au centre pour que l’appareil fonctionne, il faut simplement que le quartz soit dans la matrice d’orgone (Vous pouvez aussi mélanger directement la résine aux particules de métal et ensuite couler le mélange dans le moule et y insérant le quartz au milieu.)

    2.   Catalysez la quantité de résine nécessaire. Ajout d’un durcisseur ou catalyseur dans la résine: pour un kilo de résine ajouter entre 15 et 30ml selon la température ambiante:
    Plus la température extérieure est élevée plus la quantité de catalyseur ou durcisseur diminue…
    Bien agiter la résine et le durcisseur

    3.   Recouvrir la surface de métal et remplir les moules à muffin, laissez imbiber et verser jusqu’au rebord en respectant la proportion 50/50 métaux,résine

    4.   Laisser sécher, lorsque le processus de durcissement est terminé prendre l’entièreté du moule et le fracasser sur une base solide (c’est la partie la plus amusante)

    À ce moment, plusieurs phénomènes amusants se produisent dépendamment du nombre coulé c’est une bonne idée d’avoir une caméra pour immortaliser ce moment.

    5.  “Optionnellement”, recouvrir les Tbs de 2 couches de peinture en aérosol ou autre, vert, brun ou noir pour les camoufler


    Aucune nécessité d’ajout d’autres pierres que “les cristaux de quartz” dans les tower buster ou tout autre appareil destiné au gifting.

    3.3. Le HolyHandGrenade ( HHG )

    La forme d’une HHG est souvent celle d’un cône mais elle peut avoir d’autres formes. La HHG comporte le mélange résine/métal, cinq cristaux de quartz double-pointe et une spirale de cuivre.

    D’autres minéraux et ingrédients sont ajoutés aux HHGs (et TBs) destinées à l’usage personnel, à certains vortex telluriques (voir p. 19) et aux cimetières.

    Applications

    Ø  annule les fréquences et radiations nocives des ordinateurs, télévisions,matériel électrique, prises surchargées… (domicile, bureau, atelier, école, commerce…) et maintient l’énergie propre et saine

    Ø  rééquilibre le sol des vergers, jardins, vignes, cultures… Accroît la qualité et l’abondance des végétaux; diminue leurs besoins en eau

    Ø  améliore le sommeil, apaise les cauchemars, les insomnies, le stress,

    Ø  assainit l’habitacle des véhicules (voiture, bus, camion…) et avions;

    Ø  libère les lignes telluriques

    Ø  neutralise les parasites psychiques et attire les Anges.

    Ø  Dans un cimetière – enterrer une HHG rend un immense service aux âmes engluées de certains défunts.

    Ø  Une HHG ouvre un vortex d’Orgone qui éjecte les parasites psychiques, libère les âmes que ces derniers vampirisaient, et attire les anges qui peuvent alors se servir de cette énergie.

    Ø  Elle rétablit le sens de rotation des vortex telluriques inversés.

    Ingrédients :

    Ø Un entonnoir en plastique de 10 cm de hauteur minimum, un cône en carton ou encre un verre à martini .

    Ø Un demi-litre de paillettes ou copeaux d’aluminium (ou un demi-litre de roulement à billes (RBs)). On peut utiliser des chutes d’aluminium,cuivre, bronze ou laiton qu’on trouve dans les ateliers comme des serrureries, fabricant de fenetre etc. Quelques balayures de plastique ou du bois mélangés dedans ne posent pas de problème. Dans les grandes villes, on peut trouver des entreprises de recyclage qui ont des containers de particules d’aluminium à vendre à un prix raisonnable.

    Ø Un litre de résine polyester ou epoxy.

    Ø 5 cristaux de quartz de 2,5 cm minimum de long ( Ancienne conception, peut etre remplacé par 1 cristal de quartz et une spirale en cable de cuivre  voir image plus bas). S’ils sont nuageux ou laiteux, ce n’est pas grave.

    Plus grands sont les cristaux, plus grand est l’entonnoir, le moule ou le verre & plus puissant sera le HHG.

    Marche à suivre :

    Ø Scier le bec et obturer le bout avec 5 centimètres de ruban adhésif en aluminium (de préférence) ou de l’adhésif pour colis. Du ruban isolant, du scotch ou du ruban de masquage ne fonctionnera pas aussi bien que les bandes d’aluminium. Vérifier bien qu’il n’y aura pas de fuites.

    Ø Placer l’entonnoir dans une boîte ou un bocal, plus ou moins à l’horizontale, pointe vers le bas.

    Ø Enduire l’intérieur de l’entonnoir d’une fine couche d’huile végétale pour empêcher la résine de coller au moule. (entonnoir). Essuyer l’excès d’huile avec une brosse ou un chiffon propre.

    Ø Mettre environ 2 cm centimètres de particules d’aluminium ou RBs au fond du moule, de telle façon qu’un cristal puisse se tenir tout seul dedans.

    Ø Placer l’un des cristaux de quartz à la pointe du moule, de sorte qu’il soit en position verticale, comme illustré. Celui-ci devrait vraiment avoir une double pointe, mais si vous ne disposez que d’un cristal à une seule pointe, mettez la pointe dirigée vers la pointe de l’entonnoir. S’il s’agit d’un double-pointe, la pointe la plus fine du cristal doit être dirigée vers la pointe de l’entonnoir.

    Mélanger suffisamment de résine et de catalyseur (veillez à bien mélanger; minimum 1 minute de brassage) pour atteindre le niveau de la surface des copeaux de métal. Secouer doucement ou tapoter le moule pour évacuer les bulles.

    Ø Rajouter suffisamment de particules de métal pour remplir le moule jusqu’à 1/2 – 2/3.

    Ø Placez les 4 autres cristaux de quartz sur le dessus de la limaille de fer comme indiqué. Ils doivent être disposés comme les rayons d’une roue. Les meilleures pointes des cristaux doivent être dirigées vers l’extérieur du moule. Si vous en avez, vous pouvez mettre des critaux à pointe unique ici; les placer avec les pointes vers l’extérieur est préférable. Mélangez un peu plus de résine et de catalyseur, et verser en assez pour arriver encore au niveau de la surface des copeaux de métal. Tapoter doucement ou secouer le moule pour libérer les bulles, et laisser la résine couler dans les particules de métal.

    Ø Si vous voulez marquer sur l’entonnoir où se trouve la pointe d’un des cristaux, faites-le maintenant. Cela vous sera utile si vous voulez l’aligner plus tard avec une boussole.

    Ø Verser des particules d’aluminium sur les cristaux afin de les recouvrir complètement et assez pour presque (mais pas tout à fait) remplir le moule. Laisser environ 0,5cm d’espace vide en haut du moule, comme illustré.

    Ø Maintenant, versez assez de résine pour finir le remplissage du moule. Laisser la résine couler dans les particules de métal, en en ajoutant un peu à la fois. Utiliser suffisamment de résine pour couvrir complètement les dépôts de métaux, de sorte qu’il y ait une mince couche au sommet du moule qui soit seulement en résine, sans métal. La couche de résine seule devrait être d’environ 0,5cm d’épaisseur. À ce stade, prenez un moment pour ajuster les moules afin qu’ils soient plus ou moins à l’horizontale.
    Ne pas remplir jusqu’à ras-bord, car il est plus difficile à faire la finition et c’est salissant.

    Ø Laisser la résine durcir. Garder au chaud si possible, sècher dans un endroit bien aéré et, si possible, exposer la résine à la lumière du soleil alors qu’elle est en train de prendre.

    Ø Retirer les moules des pots, les retourner, et leur donner une tape pour libérer le HHG toute neuve que vous venez de faire. Si le moule colle, vous pouvez soit utiliser un couteau à lame fine pour l’insérer entre le moule et la résine, ou vous pouvez essayer de pulvériser de l’huile pénétrante sur les bords du moule où adhère la résine. Le frapper contre le sol fonctionne parfois, mais d’autres fois, cela fend la résine.
    Limer légèrement le sommet pour créer une belle pointe sur le cône. Limer un peu la base aussi pour éviter de se couper plus tard.

    En ayant marqué l’emplacement de ces cristaux, on peut aligner le cône avec la boussole à l’endroit où l’on veut l’utiliser. Ceci est cependant facultatif car c’est efficace même si le cône n’est pas en alignement avec la boussole.

    Si vous voulez aller plus loin : enroulez un fil de cuivre à l’extérieur de l’entonnoir dans le sens des aiguilles d’une montre vers la pointe (du bas du cône vers la pointe). Faites environ 7 tours. Installez ceci dans l’entonnoir avant d’ajouter les ingrédients selon la méthode écrite ci-dessus.

    Depuis l’écriture de cet article, des développements sont survenus. On peut obtenir le même effet en utilisant un seul gros cristal double-terminaisons si on ajoute une spirale de cuivre (coil) à la pointe du cône (dans la résine, bien sûr).

    Extraits du texte de Don Croft pour donner un peu d’explication du fonctionnement du générateur d’orgone:

    Un HHG est un petit générateur d’orgone qui corrige les déséquilibres dans les champs énergétiques. L’énergie orgone est une énergie libre, elle est omniprésente. C’est l’éther, la force de vie, le prana, le chi. C’est un flot naturel qui est vital à la bonne santé d’un individu, ainsi qu’à notre planète.

    Dans un état d’équilibre, cette énergie orgone genère la vie, la croissance et l’équilibre, mais dans un état négatif, cette énergie a l’effet opposé. Le smog, par exemple, est de l’orgone morte dans laquelle la matière est suspendue en particules. Des vents très forts, des tornades, des ouragons, une masse de nuages qui ne cède pas à la pluie, la sécheresse – tout cela est une manifestation de l’orgone morte.

    Le HHG aspire l’orgone morte et le transforme en orgone saine.

    Utiliser des HHGs pour:

    ·  Rétablir la rotation des vortex qui sont inversés et pour neutraliser les basses fréquences des émetteurs d’ondes radio, télé, ordinateur etc.

    ·      Neutraliser les énergies parasitiques

    ·      Se protèger des vampires psychiques

    ·      Se débarasser des entités malfaisantes de votre environnement immédiat

    ·      Garder l’énergie propre et saine dans la maison

    ·      Placer à tout endroit en déséquilibre

    Faites un ou plusieurs HHGs et mettez-les par terre, dans votre maison,… selon votre intuition.

    Don et Carol Croft les a trouvés très efficaces pour minimiser de l’orgone morte qu’on trouve autour des sites nucléaires et ils on souvent placé un HHG dans une étendue d’eau ou un lac car l’eau semble amplifier les effets positifs de ce générateur.

    À présent, dans l’atmosphère de notre planète, il y a des champs massifs d’énergie orgone déséquilibrée créée par des fréquences spécifiques de puissantes ondes radio, et par des arrosages à grande échelle de produits pétrochimiques acides au-dessus des nuages, entre autres.

    L’énergie orgone est attirée par les gens sympas et transformée en orgone morte par des gens méchants, égoïstes ou peureux. En fait, les gens négatifs deviennent plus légers aux alentours de ces petits générateurs ou bien ils quittent l’endroit où se trouvent ceux-ci.

    3.4. Le Chembuster (CB)

    Sa base fait 8 à 9 litres d’Orgonite d’où émergent 6 ou 7 tuyaux de cuivre; on insère un cristal de quartz double-pointe dans chaque tuyau. Dès qu’un CB se dresse dans une cour, un jardin, sur un balcon ; il régénère l’atmosphère et les chemtrails s’effacent peu après.

    L’Orgonite a mit fin à des sécheresses chroniques dans de larges régions d’Afrique du Sud, des Etats-Unis, et plus récemment d’Australie.

    Les médias n’en parlent pas. Des centaines de CBs ont été installés, tandis qu’un grand nombre de tours, installations HAARP et autres étaient neutralisées. Ces actions conjointes produisent les mêmes effets équilibrants là où des tempêtes ou pluies torrentielles se déchaînent.

    Plus il y a d’Orgonite dans une région, plus l’air, le ciel et la lumière retrouvent leur pureté originelle, plus le climat se rétablit et mieux les humains, les animaux et la végétation se portent.

    Ceci est encore un exemple de cause invisible produisant des effets visibles: l’Orgone (invisible) émise par le CB régénère l’atmosphère, dissout (visiblement) le voile et une large trouée bleue (bien visible) apparaît.

     
    Matériel nécessaire

    – 1 sceau d’une grosseur minimum de 2 gallons (7.6 litres) en plastique ou en métal si vous faites votre Cb en sucre.
    – 6 cristaux de quartz à double terminaison (deux pointes) d’au moins 2 pouces (50mm) de long (disponible ici)
    – 6 petites sections de boyau d’arrosage, (environ 3 cm/1 ” chaque)

    Utilisé pour éviter que les cristaux se cassent lorsqu’ils sont déposés dans les tuyaux et pour bien le tenir en place
    – Des retailles de métal, 2 gallons ou assez pour remplir le sceau
    – 2 gabarits en bois plywood
    – 2 gallons de résine (polyester ou sucre)
    – 6 sections du tuyau de cuivre, 1″ diamètre, 1′ longueur chacune.
    – 6 sections du tuyau de cuivre, 1″ diamètre, 5′ longueur chacune.
    – 6 bouchons cuivre 1″
    – 6 connecteurs cuivre 1″
    – 1 tube de colle de marque ‘Goop’ (facultatif) Note: La colle GOOP est une colle tout usage que l’on préconise pour sa facilité d’utilisation et son excellente résistance. On peut utiliser une autre sorte de colle sans problème

    Plans pour un “Cloud-buster”

    cliquez sur l’image pour la voir agrandi

    Gabarit de construction

    Pour fabriquer les gabarits il vous faudra; une perceuse

    Un foret 1 1/4 (3.18 cm) et 1 1/8 (2.86 cm)

    Scies sauteuse avec lame convenable pour la coupe de contreplaqué

    Bois contreplaqué ou plywood ; le moins dispendieux possible

    compas crayon raporteur d’angle

    Faite un cercle de 4″ ( 10.12 Cm) de rayon et de 2.5″ (6.35 cm) divisé le cercle en section de 60 degrée et faite a la base du plus petit cercle vos cercle pour faire vos trous de 1.25 (3.18 cm) pour la base et 1 1/8 (2.86) pour le haut. Cliquez sur le plan pour le voir en grandeur réelle

    Si vous n’avez pas tous les outils nécessaires pour la construction des gabarits en bois, vous pouvez les construire en PVC qui nécessite moins d’outils.

     

    Fabrication

    1. Placer chaque cristal dans un petit bout de boyau de 3cm.
    2. Utiliser la colle Goop pour coller chaque cristal, avec son petit morceau de boyau, dans les bouchons de cuivre, en prenant soin de laisser assez d’espace autour du cristal pour permettre de placer les bouchons sur les tuyaux. ( il n’est pas obligatoire de coller les cristaux sur les boyaux)
    3. Placer les bouchons sur les sections du tuyau de 1 ‘.
    4. Utiliser le masking tape pour tenir les bouchons en place pendant la construction. Vous pouvez aussi souder les bouchons sur les tuyaux si vous avez le matériel nécessaire, recommandé si vous faites votre CB en sucre.

    5. Couper les 2 gabarits de bois selon les plans
    6. Sur une surface plane, verser environ 1 pouce de résine (avec le durcisseur brassé) dans le fond du sceau. Mélanger ensuite suffisamment du métal jusqu’à ce que la surface soit plane et uniforme. Le ratio recommandé est une partie-résine, une partie métal.
    7. Placer ensuite le gabarit de base avant que la résine durcisse. Le gabarit doit toucher la surface et à peine s’enfoncer dans la résine.
    8. Placer les 6 tuyaux de cuivre 1″ (avec les bouchons) dans le gabarit. Verser environ un demi-gallon de résine catalysée (avec durcisseur).
    9. Utiliser un bâton pour mélanger généreusement des particules de métal, toujours en ratio 1:1.
    10. Placer ensuite sans tarder le gabarit de soutien sur les 6 tuyaux de cuivre, jusqu’à ce qu’il soit bien tenu en place par le sceau.
    11. Lorsque la résine est durcie, enlevez le gabarit de soutien.
    12. Finir de couler la mixture résine et métal, en deux étapes si vous le voulez, jusqu’à environ 1 pouce du bord du sceau.
    13. Attacher les 6 sections du tuyau de 5′ à la base avec les connecteurs et ajouter le gabarit de soutien au bout des tuyaux de 5′

     

    3.5. Les “Earth Pipe”


    Vous aller avoir besoin de tuyaux de cuivre d’un pouce ou plus large de diamètre, 1 petit cristal, fil de cuivre non isolé de calibre entre 20 et 16, morceau de métal , résine, papier ciré et du papier collant.
    Les EP’s fonctionne de façon à tirer le DOR du sous-sol et puis de libérer le POR au-dessus du sol et en dessous. Une des clefs à l’efficacité des EP est la cavité résonante créer dans l’espace vide à l’intérieur du tuyaux . Plus large est la cavité résonante plus c’est efficace. Quand on utilise un tuyaux avec un plus grand diamètre, le tuyaux peut êtr

    Lorsque vous choisissez un tuyau de cuivre pensé à ce que vous pouvez vous permettre, si vous choisissez un tuyau de 1.5 pouce, c’est plus facile de le placer dans le sol à cause de la longueur plus petite.

     

    Ceci est un tuyau de 1.5″ de diamètre par 13″ de longueur. Vous n’avez pas besoin d’un tuyau plus long pour ce diamètre. Le tuyau plus petit est utilisé pour couler l’orgonite qui sera inséré dans le tuyau principal. Il n’est pas obligatoire de le faire de cette façon; vous pouvez aussi couler directement l’orgonite dans le tuyau principal.

    Si vous utilisez un tuyau de 1″, j’utiliserais une longueur de 18″ a 24″ pour avoir le même effet (même volume de cavité résonnante).

      

    Assurez-vous de bien sceller le bout avec du ruban adhésif, à l’intérieur il y a du papier ciré roulé sur lui même permettant à l’orgonite d’être enlevé facilement.

     

    Lorsqu’on mélange la résine au métal vous pouvez le faire avant d’insérer l’orgonite dans le tuyau ou mélangé le tout à l’intérieur de celui-ci.

     

    La façon la plus facile de faire rentrer le mélange à l’intérieure est de le faire avec une cuillère. Beaucoup plus propre et moins salissant. Remplissez le tuyau environ à la moitié avant de placer le cristal à l’intérieur.

     

    Des pinces plates vous permettent de placer le cristal d’une façon approprié. Rappelez-vous que la face du cristal ( bout pointu) doit faire face à la terre.

    Remplissez la matrice jusqu’au dessus et laissez sécher. Si vous n’utilisez pas une prise de connexion pour votre appareil, coulez environ jusqu’à la moitié de la longueur du tuyau.

     

    Assurez-vous que la résine est complètement sèche avant de la retirer. Pour enlever l’orgonite simplement, martelez un bout et enlevez le bout de 1″.

     

    Enlevez la prise d’orgonite.

     

    Enlever le papier ciré et voilà! Garder en tête quel bout doit pointer dans le sol (marquez-le).
    Tout ce qui vous reste à faire maintenant est de trouver un endroit approprié pour essayer votre nouveau jouet. Laissez tomber la prise dans le tuyau de façon à ce qu’elle pointe dans la bonne direction et utilisez un maillet ou un marteau pour l’enfoncer dans le sol. Si vous ne voulez pas endommager le tube, utilisez un morceau de bois ou tout autre matériel pour absorber les coups. Un avantage à faire des prises de connexion à l’”earthpipe” est que la terre rentre plus facilement dans l’appareil lorsque vous l’enfoncez dans le sol. LA TERRE N’AFFECTE PAS LES PERFORMANCES DE LA EP.

     

    Si vous utilisez un tube plein sans connexions, je percerais un petit trou près de l’orgonite pour faire sortir la pression d’air et pour aider à l’ensemble de l’appareil à mieux s’enfoncer dans le sol. LA EP N’A PAS BESOIN D’ÊTRE COMPLÈTEMENT DANS LE SOL POUR FONCTIONNER ADÉQUATEMENT, SEULEMENT EN PARTIE. Mais il est mieux de l’enfoncer le plus creux possible, puisque vous ne voulez pas que personne ne la trouve.

    La EP doit être inséré verticalement dans le sol pour fonctionner, à moins que ce soit dans une colline vous pouvez l’insérer perpendiculairement au sol.

    Je trouve les endroits pour les EP en discernant le DOR d’au-dessus du sol au DOR souterrain. Je fais ceci par la façon dont mon corps réagit à certains secteurs. Je ressens une douleur aux mains lorsqu’il y a du DOR au-dessus du sol et à la tête lorsqu’il y a du DOR souterrain.

    Voyez si vous sentez les mêmes sensations, jusqu’à maintenant cette technique a été juste à 100 % pour moi.

    Vous trouverez d'autres modèles en vidéos à fabriquer vous même sur you tube , pour votre intérieur ou en médaillon que vous pouvez également acheter, une bonne protection contre les ondes des téléphones cellulaires


    votre commentaire
  • Que faire au jardin en juin ?
    Semis, plantations, boutures, arrosages, récoltes sauvages, etc 

     

    Et Juillet ?

     

    Août ?

    Et Septembre ?

    Beau travail cool 


    votre commentaire
  • Rencontre avec un affranchi jardinier.

    Yves Gillen est un défenseur de la terre et un pionnier des énergies du futur qui vous parle de son combat.

    En 40 ans, il a été le témoin du réchauffement climatique.

    Yves Yves Gillen nous explique comment faire du jardinage sans travail du sol.

     

     

     




    votre commentaire
  •  

    50% à 90% de la population des abeilles ont disparu depuis 15 ans quand 80% des espèces végétales ont besoins d’elles pour être fécondées. Des Abeilles et des Hommes est une nouvelle contribution cinématographique pour faire valoir l’urgence de cette mortalité.
    « Si les abeilles disparaissaient, l’homme n’auraient plus que quatre années à vivre » cette phrase prononcée il y a plus de soixante par Albert Einstein résume à elle seule l’urgence.

     

     

    Bonne vision Monykaartfichier_721919_3623657_201404084052533.gif


    votre commentaire
  •  

    L'esprit des plantes, est un documentaire (0h52) qui tente de démontrer que l'intelligence des plantes, nommée neurobiologie des plantes, est une réalité insoupçonnée de la nature, d’après les études faites par des scientifiques internationaux. 

    Ce film, de Jacques Mitsch, nous invite à porter un autre regard sur le monde végétal. Et si les plantes éprouvaient des sensations ?

    Et si elles avaient une mémoire ?

    Les observations plaidant en faveur d'une intelligence végétale ne manquent pas.
    Jacques Mitsch est un réalisateur né à Toulon le 2 mai 1956.

    Il travaille beaucoup avec les chaines Arte, France 3 ou Canal+, qui lui demande de réaliser des documentaires.
    Dans celui-ci, un groupe de chercheurs propose une nouvelle approche des végétaux.

    Venant d'Autriche, d'Allemagne, d'Italie, d'Angleterre, du Japon et d'Afrique du Sud, chacun a exploré un nouveau domaine de recherches qu'ils dénomment la neurobiologie des plantes.

    Face aux caméras, ils racontent comment leurs expériences et leurs observations peuvent faire évoluer notre perception du monde végétal.

    Photographies spectaculaires à l'appui, ils en disent plus sur leurs études respectives qui confèrent mémoire, sensations, en un mot, un « esprit », aux plantes.
    Avec Francis Hallé, Botaniste; Jean Jacques Labat, spécialiste des plantes carnivores; Wonter Von Labat, Biologiste, 


    Charles Darwin avait été le premier à émettre l'idée dérangeante que les plantes pouvaient avoir une forme d'intelligence.

    Aujourd'hui, des biologistes réputés du monde entier se penchent sur l'extraordinaire ingéniosité dont font preuve certaines espèces végétales.

    De là à dire qu'elles sont douées d'intelligence, il n'y a qu'un pas, que certains experts n'hésitent pas à franchir.
    De la savane du Limpopo à la canopée amazonienne, et jusque dans le Kent, où des archives nous montrent Darwin méditant sur ses orchidées, le réalisateur ne ménage pas ses efforts pour nous entraîner dans une passionnante entreprise car, comme par exemple le rapporte l'arpenteur de cimes Francis Hallé, si le génome du riz compte deux fois plus de gènes que le génome humain, c'est que le riz est plus évolué que l'homme...


    Ainsi, les plantes sont capables de déployer d'incroyables stratégies d'adaptation, de reproduction et de défense, mais aussi elles ressentent, s'endorment, s'éveillent et se souviennent.
    On voit les plantes comme des êtres immobiles, pourtant, elles sont dotées de motricité.

    La sensitive replie ses feuilles dès qu'on les effleure.

    Le Desmodium gerans réagit aux stimulations sonores, et se met à "danser" pour peu qu'on lui offre un peu de musique, il est même capable de faire des progrès car plus les stimulations sont régulières, plus ses mouvements sont marqués.

    Or, l'entraînement implique une capacité de mémorisation...


    En Afrique, des antilopes meurent mystérieusement empoisonnées, par centaines.

    On a pu montrer que le coupable était l'acacia, qui se met à produire dans ses feuilles des tannins toxiques dès que l'arbre estime que son feuillage est un peu trop consommé par les antilopes.

    Mieux, il émet alors un gaz, l'éthylène, qui agit comme un signal d'alarme pour les acacias environnants qui se mettent, eux aussi, à produire des tannins. Une stratégie de défense ingénieuse...,

    et une forme de communication entre arbres de la même espèce.
    Les autres exemples de stratégie ne manquent pas. Les plantes carnivores et leurs pièges redoutables, ou encore l'utilisation des insectes pollinisateurs pour la reproduction sont les plus connus et les plus évidents.


    Les plantes et les animaux ne sont pas si éloignés que cela d'un point de vue génétique et bio-cellulaire, comme pour le riz qui a davantage de gènes que l'homme.

    Autre fait, la pointe de la racine des plantes comporte une zone dite de transition dont les cellules fonctionnent comme des cellules nerveuses. Elles renferment même deux molécules permettant la contraction musculaire chez les animaux, l'actine et la myosine.

    Enfin, le petit pois et le haricot savent enrouler leurs vrilles autour d'un support afin de s'y accrocher, alors que ce phénomène, si simple en apparence, implique une capacité d'analyse des paramètres extérieurs, d'adaptation à l'environnement, et même encore de mémoire.

    Et aussi  

    LA FORCE CACHÉE DES PLANTES :

    Championnes de la communication

    Et encore :

    L'HOMME QUI PARLE AVEC LES PLANTES

     Cela pourrait faire penser au fruits du paradis...
    Mais, nous sommes seulement dans la Vallée de Santiago, quasiment au coeur du Mexique, devant les plantes de Don José Carmen, un humble cultivateur, qui peut révolutionner l'Agriculture.
    La qualité nutritive et la saveur de ses légumes ont été confirmées par Jean Marie HUVAC -Maître de Conférences- du "Laboratoire de Biologie Végétale Appliquée" du Muséum D'histoire Naturelle de Paris, et ses expériences ont été répétées avec succès dans le cadre scientifique de "L'Université Agronome de Chapingo" par le professeur Nicolas Cerda.
    Ce qui est en jeu, n'est pas seulement le prodige, des cultures géantes, mais et surtout, la preuve irréfutable que nous nous trouvons face à des perspectives inexplorées concernant les problèmes écologiques et alimentaires dans le monde
     

    extrait du documentaire réalisé par Yvo Perez Barreto.
     
     


     


    votre commentaire
  • Dans cette vidéo, je vous montre une façon très facile à cultiver les oignons

    dans une bouteille en plastique de 5 litres, il ne faiblira pas ou 15 minutes pour le faire !

     

    les oignons sont bon contre la grippe,

    Allez visitez mon lien sur mon blog  pour avoir la recette 


    votre commentaire
  • Comme je n'ai toujours pas de jardin mais un cellier avec une fenêtre

    donc j'ai trouvé cet astuce !

    Bonne récolte cool


    votre commentaire
  • herbes à cultiver

    Vous avez un rebord de fenêtre, un peu de temps et un goût prononcé pour les herbes et les épices ? Ne cherchez pas plus loin, voici les herbes les plus faciles à cultiver à la maison. Avec un goût unique et de multiples avantages santé, vous allez regretter de ne pas l’avoir fait plus tôt.

    Certaines de ces herbes, comme le basilic, ont besoin de beaucoup de lumière du soleil et doivent être placées sur le rebord de la fenêtre ou dans un endroit ensoleillé, mais la plupart de ces plantes peuvent être cultivées dans des endroits plus ombragées, donc en intérieur. Cependant, les plantes produisent de la chlorophylle grâce au soleil, alors essayez de les exposer de temps en temps.

    Après avoir lu cet article, vous verrez différemment ces herbes que vous utilisez pour parfumer vos plats. Les 7 plantes ci-dessous ont des propriétés médicinales, elles sont antioxydantes ou anti-inflammatoires et peuvent parfois aider à combattre différentes maladies.

    Quelles herbes choisir selon vos besoins ?

    Basilic : antibactérien, anti-stress, combat le rhume et les infections, soulage la gorge et les sécrétions de mucus.

    Coriandre : antioxydant, antibactérien, antifongique, détoxifiant, bon pour la santé du cœur et le contrôle de la glycémie.

    Persil : anti-inflammatoire, antibactérien, facilite la digestion, prévient les infections de la vessie, combat la mauvaise haleine.

    Mélisse : anti-anxiété, aide à la digestion et au sommeil, antibactérien, combat le rhume et la fièvre.

    Ciboulette : réduit le cholestérol et la pression artérielle. Les avantages des oignons, les larmes en moins !

    Gingembre : anti-inflammatoire, prévient le rhume et la grippe, aide à la digestion, soutient le système cardiovasculaire.

    Menthe : antibactérienne, aide à la perte de poids et à la digestion, détoxifie, prévient le cancer et blanchit les dents.

     

    Comment les cultiver chez soi ?

    Ces plantes ont des besoins différents en matière d’ensoleillement, mais elles ont toutes besoin d’un pot adéquat. Assurez-vous d’avoir un contenant qui retient l’eau tout en la drainant correctement pour qu’elle ne stagne pas à l’intérieur. Une fois que vous avez le bon pot, vous êtes prêt à commencer le jardinage.

    Basilic

    Le basilic est une plante qui pousse assez facilement, à condition d’avoir un bon drainage et beaucoup de soleil. Elle doit être donc être placée sur une fenêtre bien exposée.

    Les engrais à libération lente sont importants pour la pousse, ainsi que l’arrosage (surtout par temps chaud). La meilleure façon de faire pousser du basilic est de commencer avec un plant. Si vous cultivez des graines, vous aurez juste à attendre un peu plus longtemps pour obtenir des résultats.

    Coriandre

    La coriandre aime les températures un peu plus froides que la plupart des herbes. Trouvez donc une fenêtre à l’Est ou à l’Ouest de préférence. C’est une plante qui pousse toute l’année si elle est dans un terreau à drainage libre. Vous n’avez qu’à l’arroser.

    Un arrosage approfondi est plus important qu’un arrosage fréquent, alors assurez-vous que l’eau passe par les trous en dessous chaque fois que vous arrosez. Vous ne devez arroser que quand le sol est sec et dur, ce qui arrive plus fréquemment en été. Enfin, la coriandre n’aime pas être transplantée, si vous commencez à l’intérieur, restez à l’intérieur et ne changez pas de pot.

    Persil

    Le persil est une excellente source de vitamine C et de fibres. Trouvez une fenêtre orientée vers le sud où l’herbe peut profiter de 6-8 heures de soleil par jour. Tournez le pot assez régulièrement pour que la plante ne penche pas vers le soleil.

    Le persil peut flétrir s’il est trop arrosé, mais cela arrive rarement dans un endroit ensoleillé. S’il fane, le plus probable est que votre pot n’ait pas un bon drainage. Si vous remarquez que les feuilles sont plus sèches, mettez le pot sur quelques cailloux pour permettre le drainage de l’eau. Les cailloux retiennent bien la chaleur et peuvent, avec de l’eau, créer l’humidité tant recherchée.

    Plantez le persil dans la cuisine car il adore la vapeur et l’humidité créées par la cuisson.

    Mélisse

    Cette plante n’est pas trop exigeante sur la lumière du soleil, mais essayez de la placer dans un endroit où elle peut recevoir au moins 5 heures de soleil direct. Sinon, ce n’est pas grave, votre plante devrait bien pousser sous un faible éclairage. Elle a juste besoin d’un drainage adéquat et d’être arrosée régulièrement, jusqu’à trois fois par semaine, mais surtout pas tous les jours.

    Une fois qu’il est temps de récolter, ne jamais couper plus de 25% des feuilles à la fois. Si les feuilles commencent à dorer, cela pourrait signifier que la plante est dans un endroit trop froid, qu’elle reçoit trop de soleil ou pas assez d’eau.

    Ciboulette

    Selon les conditions, vous pouvez avoir de la ciboulette toute l’année. Commencez avec un plant déjà fait, surtout si vous êtes néophyte en jardinage, parce que les germes sont minuscules et peuvent prendre beaucoup de temps avant de pousser.

    La ciboulette aime le soleil et ne doit pas être arrosée lorsqu’elle est sèche au toucher. Toute fenêtre ensoleillée fera l’affaire. Remplissez un pot en argile avec du terreau pré-humidifié. Étalez les semences et couvrez avec un centimètre de terreau pré-humidifié. Placez dans un endroit ensoleillé.

    Vous pouvez humidifier les semences jusqu’à germination avec un vaporisateur d’eau.

    Gingembre

    Un peu plus épicé que le reste, le gingembre déteste le froid, le soleil direct et les vents forts – il est donc idéal en intérieur. Cette racine pousse généralement sous les auvents ombragés d’arbres tropicaux, mais en intérieur, elle peut pousser presque partout tant qu’il ne fait pas chaud et ensoleillé.

    Plantez les rhizomes (ou racines) à quelques centimètres de profondeur dans un mélange de compost et de terreau, et évitez les courants d’air froids venant des portes ou des fenêtres ouvertes. Une lumière indirecte et environ 21°, voilà tout ce dont le gingembre a besoin !

    Le meilleur moment pour récolter est quand les feuilles sont mortes. Cela prend jusqu’à 10 mois, mais en vaut totalement la peine.

    Menthe

    Difficile de trouver des conditions dans lesquelles la menthe ne peut pas pousser. Cette plante aime le terreau et l’eau ordinaires. La plupart des variétés de menthe poussent de manière sauvage avec seulement un peu de soleil, alors mettez cette plante partout dans la maison où vous voulez un peu de verdure et un parfum rafraîchissant !

    http://www.santeplusmag.com/


    votre commentaire
  • Depuis 2008, j'avais fait une demande, et je n'y croyais plus !

    Avec un blog en attente de belles images sur le jardinage.

    Et je viens de recevoir un courrier,

    me demandant si je voulais toujours un jardin,

    Pardi qu'elle question !

    Donc je vous donne le Pdf de ma nouvelle association : Lien 

    Enfin tout vient qui sait attendre,

     et nous sommes plusieurs mamies impatientes

    d'avoir de bout de jardin pour aussi se détendre,

    Donc affaire, à suivre bientôt avec nos photos ,

    nous serons près de bord de seine !

    Avec une association pour nous aider à démarrer !

    Enfin ma demande de jardin  arrive avec ma commune !

     


    2 commentaires
  • Cultiver ses légumes sans eau, c’est le défi réalisé par ce Français depuis 30 ans !

    Faire pousser des légumes sans une goutte d’eau, cela semblait mission impossible. Pourtant, c’est ce que fait Pascal Poot à longueur de saisons, même en temps de sécheresse. Les scientifiques agronomes en sont stupéfaits.

    Pascal Poot cultive trois hectares près de Béziers dans le sud de la France. Sa méthode : bannir tout ce qui est artificiel et revenir aux sources de l’agriculture, faire comme du temps où les paysans ne disposaient ni de pesticides, ni de systèmes d’irrigation, ni d’aucun produit chimique.

    «Depuis trente ans, j’ai commencé à faire de la sélection moi-même et à faire en sorte que les plantes apprennent à résister par elles-mêmes aux maladies.

    Et ça marche», explique le cultivateur.

    Grâce à cette méthode vieille comme le monde, Pascal Poot n’a même plus besoin d’arrosoir.

    Canicule ou pas canicule, il ne verse pas une goutte d’eau sur ses terres.

    Il ne fait que planter des graines et revenir trois mois plus tard pour la cueillette.

    La chaîne française France 2 est allée à la rencontre de ce paysan autodidacte qui bluffe tant le monde agricole.

     

    Eduquer les légumes pour leur apprendre à se défendre eux-mêmes

    « Pourquoi les agriculteurs et les jardiniers se donnent-ils tant de mal à cultiver leurs légumes alors qu’à côté les mauvaises herbes poussent facilement sans rien exiger ? »

    C’est sur la base de ce constat que Pascal a développé une méthode qui lui permet aujourd’hui de cultiver et de sélectionner ses tomates sans arrosage (ou uniquement à la plantation) ni utilisation de produits phytosanitaires.

    Monsanto  va-t-en ! beurk


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique